Développement intégral

Désencombrez-vous! #84

C’est le début de l’année! Oui nous sommes encore en janvier et heureusement. Après les réjouissances, les résolutions, les plans en tous genres,… Ce que je retiens pour moi en ce début d’année, c’est que nos vie sont parfois le reflet de nos choix. Cela ne veut pas dire que parce que nos trajectoires actuelles ne nous satisfont pas nous avons toujours fait de mauvais choix. NON! Cependant, il faut avoir l’humilité d’assumer que ce sont nos choix en premier qui donnent une certaine trajectoire à nos vies d’adultes et non pas nos parents, nos frères et soeurs, nos amis, ou les sorciers complotistes comme j’entends souvent dire. On ne peut pas passer sa vie d’adulte à rendre les autres responsables des échecs qu’on peut connaître sans jamais se remettre en question! Nous voulons tous le meilleur pour nous, enfin je suppose. Donc forcément lorsque des choses positives arrivent dans la vie d’une autre personne, certains ont tendance à cultiver des sentiments négatifs envers cette personne. Comment donc savoir qu’un choix est beaucoup plus aisé qu’un autre?

Je n’ai pas la solution miracle car nous avons tous des fonctionnements différents. J’ai souvent fait de mauvais choix et peut-être que j’en fais encore. Il y a quelques jours je méditais justement sur une situation et je me disais que si j’avais fait un autre choix les choses auraient été différentes. Mais ensuite en je me suis dit que j’évolue à mon rythme, je relève des défis l’un après l’autre et j’essaye de bâtir un idéal auquel j’aspire dans ma vie personnelle, dans ma vie de couple, et plus tard dans ma vie de famille. On dit souvent que le passé sert à expliquer le présent, alors en réalité ce que nous sommes aujourd’hui est le résultat de notre passé et donc de nos choix.

Je trouve ça vraiment déplacé de toujours accuser les autres de nos échecs et de nos mauvais choix sans jamais nous remettre en question. Moi je suis quelqu’un qui se remet en question tout le temps.

Si vous pensez qu’il y a des gens autours de vous qui vous empêchent de vivre sereinement, vous n’avez aucune obligation de côtoyer ces personnes, même s’il s’agit des membres de votre famille. Cela ne veut pas dire ne plus adresser la parole à ces personnes, mais selon moi ne plus simplement leur donner accès à l’intimité de votre vie. Il y a une différence entre les deux. Choisir consciemment de ne plus adresser la parole à une personne est une décision et pas quelque chose qui nous tombe dessus comme la pluie.

J’ai souvent fait de mauvais choix, j’en fais encore, et un jour j’ai pris conscience que le mâlin prenait un sacré plaisir à me troubler. Et depuis, je place Dieu au centre de chaque chose car je n’ai pas l’énergie de porter certaines situations. Cela m’est humainement impossible. Lorsque mes capacités et mes compétences atteingent leurs limites, je dis au Seigneur, c’est à toi de prendre le relais. En tout cas j’essaye!

Il se passe beaucoup de choses dans nos vies personnelles, amicales, familiales, professionnelles et j’en passe. Le plus important selon moi c’est de viser un équilibre. Et si on pense que notre équilibre est perturbé et que cela nous mène sur des chemins  tortueux, il faut se réajuster.

Le 1er janvier 2022 j’ai perdu un oncle. J’aurais pu imaginer la mort d’une personne quelconque en raison d’un âge très avancé par exemple mais pas lui. Soudainement il n’est plus là. Alors à quoi attachons-nous de l’importance aujourd’hui? Est-ce que nous choisissons de cultiver l’amour de soi, l’amour du prochain? Est-ce que nous choisissons d’oeuvrer pour le bien commun ou bien de médire sur les vies de personnes que nous ne fréquentons même pas et avec qui nos rapports ne sont que virtuels?

Je pose toutes ces questions parce qu’en ce début d’année, j’ai été victime de médisance sur un réseau. Cela ne me choque pas car en s’exposant un peu sur la toile, ça peut arriver. Je sais aussi que mes prises de position et mes opinions peuvent parfois heurter parce que les gens pensent que les chrétiens sont des personnes parfaites. Loin d’être une personne parfaite, j’aspire tout de même à une unité de ma vie humaine et ma vie spitituelle. C’est ça être chrétien et marcher à la suite du Christ.

Qu’on dise des choses sur moi, cela est déjà arrivée, d’autant plus je tiens un blog, je fais des vidéos en ligne et que je montre certains aspects de ma vie sur Internet. Et cela ne m’intéresse pas particulièrement de savoir ce qui se raconte. Mais il y a des limites surtout quand ça vient de personnes qu’on a connu personnellement et non d’abonnés anonymes sur mes plateformes publiques.

Je vous ai toujours dit que les réseaux sociaux ne sont qu’une partie émergée d’un iceberg et qu’on ne montre que ce qu’on n’a envie de montrer. N’ayez donc jamais la prétention de connaître l’intimité des personnes que vous suivez sur la toile. Je ne suis pas quelqu’un qui se livre beaucoup, même avec mes proches et je fais d’autant plus attention sur la toile. Cependant, je vous livre de temps en temps quelques petites choses à travers mes écrits et mes vidéos.

Je suis allée un peu dans tous les sens, mais je prends cet exemple sur la médisance pour vous dire que le début d’une année c’est l’occasion de se réajuster. En ce qui me concerne, depuis plusieurs années comme je l’expliquais aux abonnés de ma newsletter je supprime des gens entre novembre et décembre sur mes comptes personnels. Et sur mes comptes publics, je me désabonne et me réabonne parfois au gré de mes envies et en fonction de ce que je recherche, de mon état d’esprit, et de la manière dont j’ai envie d’aborder la nouvelle année. J’y reviendrais certainement pour vous expliquer comment je procède et ce que cela m’a apporté et surtout pourquoi est-ce que je le fais depuis plusieurs années.

Nous avons plusieurs saisons dans nos vies et il faut savoir les identifier sinon on passe à côté de quelque chose. Restez concentrés sur vos vies. Travaillez à être plus épanouie et heureux. La perfection n’est pas de ce monde mais essayez, essayez toujours! Pour moi, ça implique de faire preuve de discernement, de prier, de se cultiver, bref, de se développer intégralement parce que ce n’est que de cette manière qu’on peut atteindre une certaine unité. L’injonction ne dit-elle pas d’ailleurs « soyez saints comme votre Seigneur est Saint »?

Je vous laisse à ces quelques réfléxions en terminant par ce conseil :

Désencombrez-vous humainement et spirituellement pour être plus légers parce que tant que vous êtes en vie cela a un sens!

Grâce-No.

Grâce-No

J'aide et encourage les femmes à se développer intégralement (corps, âme, esprit) pour devenir authentiques et embrasser leur vocation (fille, épouse, mère) pour rayonner au monde. Sur cette plateforme d'inspiration chrétienne je parle de divers sujets, dont la foi, le célibat, les rencontres, le couple, le mariage, ...

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.