Économie & Vie matérielle

Chrétiens, développons notre intelligence financière #79

Les chrétiens ont-ils peur de l’argent? Comme le dirait Robert T. Kiyosaki, l’argent ce n’est que de l’argent. Pourtant, celui-ci suscite souvent un malaise lorsqu’on en parle dans certains milieux, notamment le milieu chrétien, comme s’il s’agissait d’un sujet tabou. L’argent est considéré comme quelque chose de maléfique. Mais, est-ce que c’est juste de lui donner autant de pouvoir.

On a tous ce passage de la Bible en tête où Jésus dit qu’il faut se méfier de l’argent. Plus exactement, il l’exprime en ces termes :

“Nul ne peut servir deux maître : ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent.” (Matthieu 6,24).

Ce que je trouve intéressant, c’est que “argent” est écrit avec A majuscule. D’une certaine manière Jésus est en train de le mettre au même niveau que Dieu pour ceux qui choisissent de le servir. Justement, il est question de choix et de servitude. Dans ce cas, ce n’est pas l’argent en lui-même qui est démoniaque comme on a tendance à le penser. Ce n’est que de l’argent, crée par l’homme et auquel celui-ci donne une valeur marchande pour faciliter nos échanges. Nous n’avons pas à nous faire serviteurs de l’argent, mais c’est l’argent qui doit nous servir. Et, nous devenons des serviteurs ou non de celui-ci par choix. Ce que Jésus essaye de dire, c’est qu’en faisant le choix de servir l’argent, nous lui donnons la place de Dieu dans nos cœurs, dans nos vies.

Ce n’est pas l’argent en lui-même qui est maléfique. Ce n’est qu’un objet et la valeur qu’il a à nos yeux est celle que nous lui donnons. En réalité, ce qui en fait quelque chose de néfaste, c’est l’usage qu’on en fait. Est-ce qu’on le laisse régenter nos vies, nous priver de notre liberté, de notre sérénité? Est-ce qu’on laisse l’argent nous maintenir dans la souffrance? C’est notre attitude vis-à-vis de l’argent qui peut constituer un problème dans nos vies, qu’on en ait beaucoup ou très peu.

Il faut s’informer et se laisser éduquer sur l’argent pour mieux le connaître et donc le mettre à notre service au lieu que ce soit lui qui nous asservisse. Il ne s’agit aucunement de devenir des experts financiers. Ce qui est d’ailleurs loin d’être mon cas. J’ai appris à me réconcilier avec les chiffres car au sortir du lycée, j’avais développé une forme d’aversion pour eux. Mais comme nous vivons dans un monde où circule l’argent, et où celui-ci détermine la valeur des biens et services qu’on s’échange, nous en avons donc besoin pour vivre : manger, payer son loyer, se divertir, s’habiller, se déplacer, etc.

On peut gagner beaucoup d’argent, mais si on ne sait pas quoi en faire, on aura toujours le sentiment d’en manquer parce qu’on l’affecte sur des postes de dépenses superflus. D’où la nécessité de développer ses connaissances en matières d’argent en s’informant et en se formant ou tout simplement en développant son intelligence financière. L’intelligence puisqu’elle recouvre plusieurs sens, peut être entendue ici comme une aptitude à s’adapter à une situation et à choisir des moyens d’actions en fonction des circonstances. Concernant l’argent, nous devrions manifester un souci de compréhension, de réflexion et de connaissances de celui-ci et de son fonctionnement pour pouvoir adapter nos comportements en fonction de ces connaissances. L’apôtre Paul ne disait-il pas d’ailleurs :

“Je sais me priver comme je sais être à l’aise. En tout temps et de toutes manières, je me suis initié à la satiété comme à la faim, à l’abondance comme au dénuement.” (Philippiens 4,12).

Que l’on soit riche ou pauvre, on peut rencontrer des problèmes financiers à divers moments de notre vie et ça j’en sais quelques chose et je crois que nous en savons tous plus ou moins quelque chose. Cependant, les problèmes des uns et des autres ne sont pas toujours du même ordre et n’ont pas la même origine. Certes, l’abondance ne règle pas tous les problèmes dans nos vies, puisqu’elle en apporte plutôt d’autres. Mais, que l’on soit dans l’abondance ou dans le dénuement, on doit pouvoir s’adapter aux circonstances et choisir les moyens d’actions en fonctions de celles-ci. Donc si on aspire à avoir plus d’argent, il faut avoir conscience que ça ne nous épargne pas d’autres formes de préoccupations.

L’intelligence financière permet de résoudre les problèmes d’argent. Pour le dire autrement, l’intelligence financière c’est la capacité à trouver des solutions à nos difficultés financières. Il faut donc s’employer à développer son intelligence financière parce que sans elle, les problèmes d’argent qu’on connaît ne disparaîtront que difficilement ou pas du tout. Au contraire, ils pourraient même s’aggraver. Cependant, s’employer à trouver des solutions à nos problèmes d’argent ne doit pas reposer uniquement sur nos propres forces. Toutes nos entreprises quelles qu’elles soient doivent s’appuyer sur le Seigneur, parce que c’est lui qui est la source même de l’intelligence. De plus, si on compte uniquement sur ses propres forces, sur ses informations et ses connaissances pour résoudre ses problèmes, on prend le risque de se laisser asservir par l’argent et donc de l’ériger en maître dans nos vies au détriment de Dieu. Raison pour laquelle Jésus nous met en garde en disant qu’on ne peut pas servir Dieu et l’argent.

Je prie donc que la démarche qui consiste à développer notre intelligence financière se fasse à la lumière de l’Evangile et sous le regard bienveillant du Seigneur. Et, je termine ces quelques mots avec ce verset que je nous invite à méditer. Il décrit une attitude qui est rattachée à une promesse à entendre comme le fait que donner c’est recevoir, mais surtout donner à Dieu : “Honore Yahvé de tes biens et des prémices de tout ton revenu ; alors tes greniers regorgeront de blé et tes cuves déborderont de vin nouveau” (Proverbes 3,9).

Grâce-No.

Auteur

kerygmachristus@gmail.com
Je suis Grâce-No, une chrétienne ordinaire mais extraordinaire par la grâce de Dieu. Je suis l’auteure de ce blog d'inspiration chrétienne, qui est en lien avec la chaîne YouTube du même nom, où je t'invite à me retrouver. Je suis plus active sur ces plateformes, ainsi que sur mon Instagram personnel @grace_no_ et désormais ma page Facebook Officielle @offgraceno. Kérygma Christus est un univers éclectique, où, je parle de divers sujets, dont la foi, la spiritualité, le développement intégral, l’Église, les relations humaines, le célibat, l'amour, le style de vie chrétien (lifestyle chrétien), les états de vie, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :