Exhortations

La confiance dans les épreuves #71

Hello!

Il y a quelques temps, je me suis posé la question de savoir si nous étions des chrétiens augmentés, en ce sens que nous sommes à l’épreuve de tout. En effet, en discutant avec une personne, j’avais le sentiment qu’elle me laissait entendre qu’en tant que chrétien, nous ne devons pas nous sentir mal pour quelle que raison que ce soit. Ce qui m’a un peu perturbé. Donc je vous pose la question, sommes-nous des chrétiens augmentés d’une quelconque technologie qui nous empêcherait d’avoir des sentiments, de ressentir de la tristesse, de la peine, des angoisses, et j’en passe?

Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois depuis que j’assure à nouveau une présence en ligne pour la communauté #KérygmaChristus j’ai traversé des moments relativement difficiles ces deux dernières années. Plus précisément en 2019. J’ai donc pris du recul, du temps pour moi, pour ressentir et vivre ce que j’avais à vivre. Ce n’est pas la première fois que je traverse des périodes aussi ternes dans tous les sens du terme. Cela impacte évidemment tout ou au moins une large partie des aspects de ma vie (relations, travail, vie de foi, alimentation, etc.). Alors, forcément, je me demande pourquoi certains d’entre nous pensent-ils que lorsqu’on traverse de tels moments, c’est forcément parce qu’on s’est totalement éloigné du Seigneur?

Si cela peut être vrai, ce n’est pas toujours le cas. Il peut en effet arriver que certaines circonstances soient voulues par Dieu pour nous éprouver et fortifier notre foi et davantage nous combler de son amour. Relisez l’histoire de Job afin de comprendre ce que je suis en train de dire. Petite confidence, c’est une histoire que je me suis souvent appropriée quand ça n’allait pas parce que cela me permet de demeurer dans une confiance que mon intelligence ne peut sonder. Toutefois, en ce qui concerne Job, on sait que c’est surtout le tentateur qui voulait prouver encore une fois qu’il avait raison en mettant Dieu au défi.

Pour ceux qui ont déjà connu des périodes de désert, de grandes difficultés ou de sécheresse spirituelle, combien de fois n’avez-vous pas entendu le monde vous suggérer de vous détourner de Dieu? Combien de fois n’avez-vous pas entendu dire qu’il n’était pas normal qu’en tant que chrétiens vous souffriez autant?

Pourtant, lorsque Jésus parlait à ses disciples, il leur disait:

“Dans le monde vous aurez à souffrir. Mais gardez courage! Moi, j’ai bel et bien vaincu le monde.” (Jean 16,33)

D’ailleurs, Jésus, fils de Dieu a lui-même accepté sa souffrance à la Croix, ou plutôt j’ai envie de dire dans tout le processus qui le conduisait à la Croix. Il n’a pas bronché, il ne s’est rebellé ni contre le Seigneur, ni contre ceux qui lui infligeaient cette souffrance. Les soldats qui devaient le conduire au calvaire, se sont moqués de lui. Et malgré tout cela, il a gardé son sang froid, sa paix, et sa confiance en Dieu alors que le monde allait préférer Barabbas à lui.

Nous devons nous inspirer de la patience du Christ dans l’épreuve, qu’elle nous vienne du Seigneur ou du malin, car finalement notre Dieu est plus fort que tout. Il a donc le pouvoir de nous garder près de son cœur si nous le laissons faire.

La souffrance ou la douleur font partie de la vie. Nous devons donc apprendre à les accueillir et à les offrir au Seigneur au lieu d’écouter les chuchotements qui sèment le doute en nous. Je ne sais pas d’où ça vient, mais quelqu’un me disait, un jour alors que j’avais beaucoup de mal à prier et que je vivais pour ainsi dire une grande sécheresse, que la seule pensée de Dieu est déjà une prière. Alors quand ça ne va vraiment pas, mes pensées sont souvent tournées vers lui et je soupire inlassablement jusqu’à la délivrance. Mais je n’en sors jamais en étant la même personne. C’est peut-être là que se trouve tout l’enseignement de nos souffrances.

“Et moi, pauvre et malheureux! Ô Dieu, viens vite! Toi mon secours et mon sauveur, Yahvé, ne tarde pas! (Psaumes 70,6)

Il ne faut cependant pas automatiquement penser que tout vient de Dieu, car nous sommes parfois aussi la cause de nos propres malheurs en raison de nos choix. Prions donc l’Esprit du Seigneur de nous éclairer afin que nous puissions faire preuve de discernement en toutes circonstances.

Que le Seigneur vous bénisse. La bise.

Grâce-No.

Auteur

kerygmachristus@gmail.com
Je suis Grâce-No, une chrétienne ordinaire mais extraordinaire par la grâce de Dieu. Je suis l’auteure de ce blog, qui est en lien avec la chaîne YouTube du même nom, où je t'invite à me retrouver, ainsi que sur mon Instagram personnel @grace_no_ et ma page Facebook Officielle. Kérygma Christus est un univers éclectique, où, je parle de divers sujets, dont la foi, la spiritualité, le développement intégral, l’Église, les relations humaines, le célibat, le style de vie chrétien (lifestyle chrétien), les états de vie, e cetera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :