Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Pour t’aimer il y’a aujourd’hui #68

Hello!

C’est la Saint-Valentin aujourd’hui. Et comme je suis gentille, je vous adresse quelques mots. Le titre de cet article m’a été inspiré par une phrase de Sainte Thérèse de Lisieux, lorsqu’elle dit : « Tu le sais, ô mon Dieu ! Pour t’aimer sur la terre, je n’ai rien qu’aujourd’hui ! » Cette phrase » est une invitation à aimer Dieu dans l’aujourd’hui. Pas demain, ni après demain, ni dans une semaine lorsque nous aurons évacué nos tâches quotidiennes, ces tâches qui nous tiennent captifs et nous éloignent du Seigneur à mesure que le temps passe.

C’est donc aujourd’hui que doit se vivre la plénitude de l’amour entre deux êtres. Mais cet aujourd’hui, c’est chaque jour. L’occasion spéciale offerte par la fête de la Saint-Valentin n’est qu’une opportunité de marquer un temps d’arrêt, pour reprendre son souffle et se demander comment on accueille dans l’aujourd’hui, l’amour qu’on porte à l’autre, et l’amour qu’il nous porte. C’est surtout le temps de regarder ce qui nous éloigne de l’autre, et nous empêche de l’aimer pleinement.

J’ai lu dernièrement quelque part sur internet, que cette fête n’était qu’un moyen de plus pour stigmatiser les célibataires. J’ai eu envie de dire, mais enfin, qui vous oblige à célébrer ce jour? Il faudrait que les gens soient davantage cohérents avec eux-mêmes. Vous savez ce que j’ai répondu? C’est que les athées, et agnostiques ne devaient pas fêter cela, qu’ils soient en relation ou pas. C’est un peu dur, mais je m’explique. Je trouve qu’on a souvent tendance à oublier la symbolique même de la fête, à l’image de Noël par exemple. C’est simplement devenu une occasion de mettre en oeuvre la puissance de son pouvoir d’achat pour répondre à l’appel incessant du consumérisme. Et l’amour dans tout ça? Est-ce qu’il se trouve dans le matériel qu’on s’offre mutuellement? Est-ce qu’il se trouve dans la nuit passionnée et endiablée qu’on prévoit de passer avec sa moitié? Est-ce qu’il se trouve encore dans l’indifférence quotidienne témoignée à l’autre, et qu’on voudrait racheter en ce jour? Pour vous, c’est quoi finalement célébrer l’amour?

Lorsque j’étais célibataire, même si je le suis encore, car n’étant pas mariée, si on s’arrête à la définition consensuelle du terme, je ne prêtais pas attention à cette fête, et je ne me sentais pas autant stigmatisée. Bien au contraire, je détournais son sens en disant que c’était la fête de tous ceux qui s’aiment, et qu’au final, c’est l’occasion de dire à toutes les personnes qui comptent pour nous, qu’elles comptent vraiment. Pour moi, il ne fallait pas se limiter à l’amour entre un homme et une femme. De même, on fête les mères, les pères, les saints, les prêtres, les religieuses, etc., de même on a le droit de célébrer l’amour qui unit deux coeurs qui se sont choisis.

Par pitié, arrêtons de jouer les rabat-joie, et réjouissons-nous avec ceux qui se réjouissent, aimons avec ceux qui s’aiment. Leur amour devrait être un témoignage pour nous, dans l’aujourd’hui. Si nous n’avions qu’aujourd’hui à vivre, comment aimerions-nous vivre cette journée? Dans la frustration, ou dans la joie partagée avec ceux qui s’aiment?

Même si les origines de la fête semblent nombreuses et légendaires, je retiens surtout que Valentin, a célébré des mariages en secret, durant une période d’interdiction de célébration des mariages. Il est aujourd’hui considéré comme le Saint Patron des amoureux, le jour supposé de son martyr. Célébrer l’amour ce jour, c’est donc aussi faire mémoire d’un sacrifice, celui qui consiste à tout donner, et à se donner totalement pour l’amour.

Je vous laisse à ces questions, et surtout, je vous souhaite une très belle fête. Que Dieu vous bénisse!

Grâce-No.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :