Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Nombreux sont les projets au cœur de l’Homme… Bonne année 2019! #65

Hello la compagnie!

J’espère que tout le monde va bien par ici. Vous le savez, je ne vous apprends rien. Dans quelques jours nous serons en 2019. C’est l’occasion pour certains de remettre les compteurs à zéro en faisant un bilan de l’année qui s’achève, et en dressant une liste interminable de résolutions.

Je prône toujours la prudence et la patience. Prudence pour ne pas se laisser porter par le bouhaha du monde, et la patience envers soi-même. La tendance fait qu’on est souvent dans une attitude de condamnation et de jugement en raison des choses non-accomplies. Fixez-vous des objectifs raisonnables et atteignables, selon vos moyens. Mais gardez en tête que vous n’avez le contrôle sur rien, même si vous tentez de mettre en pratique toutes les méthodes d’auto-suggestion et de visualisation qui existent. Ceux qui lisent des ouvrages de développement personnel, regardent des vidéos en ligne ou lisent des articles en ligne savent de quoi je parle. Se développer c’est bien, mais se développer intégralement (corps, âme, esprit) le regard tourné vers le Seigneur c’est encore mieux.

J’ai souvent beaucoup de travail en ce moment, et des fois j’ai le sentiment que je ne vais pas m’en sortir car j’ai des échéances à tenir. Mais il y’a cette prière, trouvée dans l’église où Saint François de Sales et Sainte Jeanne de Chantal sont enterrés à Annecy, dont l’auteur est inconnu, et que je trouve magnifique. Je la récite souvent avant de me mettre au travail. Elle me permet d’aborder les choses avec plus de sérénité. Elle assez longue, donc je vous en cite juste un passage qui dit:

« Nous voici devant Toi, Seigneur, à bout de souffle, à bout de courage, à bout d’espoir. Perpétuellement écartelés, entre l’infini de nos désirs, et les limites de nos moyens, bousculés, tiraillés, énervés, épuisés… Donne-nous de faire ce que nous devons faire, sans vouloir tout faire, calmement, simplement, humbles dans notre recherche et notre volonté de servir. […] »

Repensez à votre année 2018, ressortez vos carnets de notes, faites une relecture de chaque aspect qui compte pour vous (famille, amour, amitié, travail, finances, prière, formation, santé et vie physique, etc.). Demandez-vous simplement ce qui a été positif ou négatif dans chaque aspect. Mais soyez bienveillants avec vous-mêmes. Demandez-vous ce qu’il faudrait faire pour améliorer les choses. Employez-vous à faire votre part, mais surtout abandonnez-vous à la Providence.

Cette année s’achève pour moi avec un goût assez amer en raison du décès de ma grand-mère. J’ai eu beaucoup de manifestations d’affection, mais je n’en parle pas, parce que si j’en parle, je fonds en larmes. Je ne pensais pas réagir ainsi, mais je me suis coupée du monde durant plusieurs semaines. Je répondais à peine aux appels et aux messages. En route j’ai certainement blessé des personnes qui voulaient être là pour moi, même si je suis convaincue qu’elles comprennent ma réaction. Ma grand-mère était très croyante. C’est le plus grand témoignage qu’elle me laisse. D’ailleurs quand j’avais quelques contrariétés, des choses qui ne marchaient pas comme je voulais, je lui disais qu’elle n’avait pas bien prié et que c’était de sa faute MDR.

Je vous raconte tout ceci pour dire que peu importe la précision avec laquelle vous tenez un bullet journal, un carnet quel qu’il soit et que vous prévoyez tout à la minute près, la vie peut toujours nous surprendre, et parfois on emprunte d’autres chemins auxquels on n’avait pas pensé. Cependant, il faut rester à l’écoute et accueillir chaque saison avec reconnaissance, bienveillance et foi.

Nous les chrétiens ne sommes pas des supers-héros. Nous sommes des personnes ordinaires qui ont rencontré l’extraordinaire. Nous essayons dans ce cas d’aligner nos vies sur l’extraordinaire. Mais ce n’est pas une tâche facile, car elle dure l’espace d’une vie.

Relire notre année nous aide à être fidèle, attentif à ce que nous vivons, et à le vivre en vérité. Cela nous aide à nous ajuster davantage. J’ai vécu beaucoup de choses au cours de cette année, des bonnes et des moins bonnes (je vous en épargne la liste ahaha). J’aurais aimé en vivre d’autres. J’ai tiré des leçons également.

Je pense l’avoir déjà dit dans d’autres articles ou sur les réseaux sociaux, mais en ce moment j’essaye de boucler ma thèse en Sciences Humaines et Sociales, notamment en Information-Communication. Je n’en parle pas beaucoup, parce que j’aime bien séparer les aspects scolaire-universitaire-scientifique et professionnels de tout ce qui me semble plus personnel et moins institutionnel et qui est fortement liée à ma foi par ailleurs. C’est un peu du charabia ce que je dis, mais c’est pas grave ahahah. Ce n’est pas facile, surtout quand on est plus proche de la fin que du début, d’autant plus que la recherche et surtout l’écriture scientifique a des exigences  bien spécifiques, en fonction du domaine dans lequel on se situe. Alors je suis souvent fatiguée, stressée, d’où mes absences parfois prolongées sur le blog et les réseaux sociaux, car il y’a aussi des activités annexes qui me prennent du temps.

Vous voyez, finalement les chrétiens sont des personnes ordinaires qui font des choses ordinaires. La différence c’est que nous sommes obsédés par le Christ, le plus grand gourou de tous les temps MDR.

Je termine en vous souhaitant une bonne année 2019, et surtout que le Seigneur soit au centre de toutes vos entreprises. J’en profite également pour vous remercier pour votre soutien. Merci de me suivre dans cette belle aventure où je prends plaisir à partager sur différents sujets avec vous, de la foi aux relations, en passant par le sport, et le développement intégral, depuis bientôt 3 ans.

Ha, j’oubliais, j’aime bien avoir une phrase ou mantra qui m’accompagne au cours de l’année. Je la note sur mon tableau de visualisation, oui, j’en fais un depuis quelques années ahahah. Qu’on se comprenne bien, je ne suis pas contre le fait d’écrire ses vœux, de faire des listes d’objectifs, etc. Mais il faut simplement avoir conscience que tout ne dépend pas toujours de nos forces, nous ne sommes que des Hommes. Cette année, ma phrase phare est un verset biblique :

« Nombreux sont les projets au cœur de l’homme, mais le dessein de Yahvé, lui, reste ferme »

(Proverbes 19:21)

 

Voilà, vous savez tout. Que Dieu vous bénisse, et vous assiste dans l’accomplissement des désirs qu’ils suscite dans vos cœurs. BONNE ANNÉE 2019!!!

Grâce-No.


Photo by Erriko Boccia on Unsplash
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :