Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Se remettre au sport après une blessure #61

Hello!

J’espère que tout le monde va bien par ici. Terminée la pause café 🙂 Je reviens avec un post sportif ou presque cette fois. Sur la blogosphère et même dans la presse, vous pouvez trouver des tas d’articles qui parlent de comment se remettre au sport après une blessure. Cependant, tous ces articles ne s’adressent en général qu’aux sportifs « professionnels » ou « très réguliers ». Et pourtant, même en tant que sportif amateur, genre moi hahaha, qui fait du sport pour le plaisir, et surtout pour maintenir la forme, on peut aussi avoir des blessures liées à notre pratique, qu’elle soit assidue ou pas.

 

L’histoire …

Depuis février 2018, c’est la galère mdr. En fait, je me suis blessée sans m’en rendre compte véritablement, car cela a pris plusieurs semaines avant qu’un diagnostic ne soit posé. Donc pour la petite histoire, j’avais des douleurs qui irradiaient dans toute la jambe, impossible de marcher longtemps, et même parfois de dormir correctement la nuit. J’ai d’abord attribué cela aux douleurs habituelles, car je porte des semelles orthopédiques. Ensuite, j’ai pensé que c’était simplement de la fatigue dans un second temps. Puis, je me suis finalement résolue à faire ce que je redoutais, voir le médecin du sport. Hélas, il était en congés, donc j’ai été reçu par son remplaçant. Après lui avoir décrit mes symptômes, il a ouvert mon dossier, et il m’a dit que mon médecin du sport soupçonnait déjà ça. J’ai fait genre, ok, ils sont vraiment bizarres les médecins. Ils nous prennent pour des cobayes sur lesquels ils testent leurs hypothèses. Finalement, j’étais, raide de partout, et j’ai développé un syndrome rotulien. Apparemment c’est une blessure courante chez les sportifs, notamment les coureurs. Quand j’entends ça, j’ai l’impression d’être une sportive genre à la Seran Williams ahahah. Le verdict était sans appel, des séances de kinésithérapie à n’en plus finir. Et pour tout vous dire, j’ai fuis dès que le kinésithérapeute m’a dit que je pouvais reprendre tout doucement. 

 

Plus facile à dire qu’à faire

Oui, oui, plus facile à dire qu’à faire. J’étais heureuse de pouvoir reprendre, d’autant plus que je me suis un peu lâchée ces derniers mois. Résultats, quelques kilos par ci, par là ahahah. Si j’en crois mon médecin traitant, je suis en beauté avec mes kilos 🙂 Mais elle précise, parce que c’est une femme, que tout dépend de comment je me sens avec. On ne le dira jamais assez, l’important c’est de se sentir bien dans sa peau. Et en parlant de ça, moi j’ai besoin d’en perdre un chouia quand même. Donc vous devinez bien qu’en ce moment je suis en mode pensée sportif, et REmovitation à fond. Mais Dieu que c’est difficile!

Comment reprendre, lorsqu’on est tétanisé à l’idée de se faire mal à nouveau, d’autant plus qu’on retrouve à peine ses sensations et que la douleur semble appartenir au passé? C’est une grande question, en tout cas pour moi! Donc, j’ai cogité durant des semaines. Puis après un mois de réflexion, je me suis simplement lancée. Il faut oser se lancer, sinon on reste dans la peur pour encore très longtemps. Évidemment, je ne reprends pas au même niveau, mais je suis reconnaissante de pouvoir marcher sans avoir mal dans un premier temps, et ensuite de pouvoir courir à faible allure, même si c’est pour être essoufflée comme  jamais au bout de 15 minutes. 

 

Quelques petites astuces pour retrouver la motivation

Pour vous aider, si jamais vous avez du mal à reprendre une activité physique et sportive pour diverses raisons comme moi, vous pouvez mettre en pratique ces différentes astuces :

  • Lire des choses en lien avec le sport qu’on pratique ou qu’on souhaite pratiquer. On pense toujours tout savoir, mais on a toujours quelques choses à apprendre. En cas de blessure, il faut se comporter comme un débutant qui apprend à apprivoiser son corps et son mental à nouveau. Rien n’est jamais acquis. 
  • S’acheter de nouveaux vêtements ou accessoires de sport. Oui, c’est très important de se sentir en beauté pour aller transpirer ahahah. Ce n’est pas la peine de se ruiner. Un nouveau short, ou bien un legging feront très bien l’affaire. Tout dépend de l’activité physique et sportive pratiquée, et de ses exigences.
  • Il y’a une chose qui marche aussi, c’est d’aller dans un parc, ou un endroit où vous êtes susceptibles de croiser des personnes qui font du sport en plein air. Cela va vous ramener à votre propre réalité, et vous risquez même d’avoir un petit pincement au cœur. Si c’est le cas, dites vous que rien ne vous empêche de faire pareil. Regardez comment ils prennent du plaisir à se dépenser physiquement, et comment ils se sentent vivants. 

Ça y est sens que vous avez déjà envie de vous mettre ou remettre au sport. 

C’est une liste non exhaustive évidemment. Il n’y a pas de secret, si ce n’est se lancer à nouveau, et partir du principe que vous devez faire confiance à votre kinésithérapeute (si vous avez dû faire de la rééducation suite à une blessure) lorsqu’il vous dit que vous pouvez reprendre. Mais attention, n’en faites pas trop. Reprendre, oui, mais raisonnablement. 

Je vous souhaite une belle rentrée sportive, et je vous dis à très bientôt. Je prie que le Seigneur vous fortifie et vous soulage des maux dont vous souffrez dans vos corps. Soyez-bénis!

Grâce-No.


Image à la Une. Internet Unsplash.

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’encourage les femmes à s’épanouir humainement et spirituellement. Je les invite à prendre soin d’elles à travers toutes les dimensions de leur personne.
Ma passion c’est de les aider à entrer dans leur leadership féminin pour devenir des femmes chrétiennes authentiques et avoir de l’impact dans leur environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :