Oser prendre des résolutions pour aborder une nouvelle année #56

Hello!

Cela fait des semaines, voire des mois que je n’ai pas posté un seul billet sur le blog. 🙂 Plus exactement, c’est depuis le 4 novembre 2017. C’est long quand même, n’est-ce pas?

Tout d’abord, je tiens à te souhaiter une bonne et heureuse année 2018, pleine de bénédictions dans le nom de Jésus. Je n’avais pas encore eu l’occasion de le faire. Enfin, si, quand même, sur Facebook 🙂 Il faut dire que, comme toutes les personnes ordinaires, j’ai aussi mes combats à mener. Cela me fait d’ailleurs penser à une phrase de Mère Teresa à laquelle j’aime bien me référer quand je me demande pourquoi telle situation ou telle autre dans la vie? Alors, je me souviens, que même Mère Teresa en avait conscience, lorsqu’elle a dit « La vie est un combat, accepte-le.
 » Quoi qu’il en soit, cela ne nous empêche pas d’en profiter. J’ai eu une fin d’année assez difficile, alors j’avais vraiment envie de me poser. J’ai d’autres engagements qui prennent une partie de mon temps, alors je me concentre autant que possible, mais ce n’est pas toujours facile de rester focus. La fin de l’année a été riche en émotions, tant positives, que négatives, malheureusement.

L’année 2017 a encore été l’occasion de grandir, à peu près comme chaque année ahahahah. Je pense que chaque année qui passe, je suis une personne différente. J’ai pu réaliser certaines choses, et d’autres moins bien. Je n’ai jamais été une adepte des résolutions, mais depuis quelques années, j’essaye de me fixer des objectifs raisonnables à atteindre. Certains pourraient appeler ça des résolutions, des vœux, ou une vision. Moi je dis simplement que ce sont des choses que j’aimerais avoir, faire, ou atteindre. Pour cela, je mets en place un tableau de visualisation, avec des images qui me rappellent ce que je voudrais ou que j’ai à accomplir en cours d’année. J’écris également. Avoir un cahier pour cela peut être très utile. J’affiche ensuite mon tableau dans mon coin de prière. Certaines personnes ont peur de faire une telle démarche parce qu’elles anticipent la déception et la douleur, si elles n’arrivaient pas à atteindre les objectifs de départ. Il faut pourtant comprendre qu’il ne s’agit en aucun cas d’une obligation absolue, cela ne vous empêchera pas de vivre bon sang! Nous sommes dans une société où la course à la performance est devenue le leitmotiv. On écrase sans hésiter son prochain parce qu’on veut être le premier. Quel gâchis! 🙁

Pour essayer de t’encourager à te poser, pour penser à ce que tu souhaites durant cette année 2018, je vais prendre un cas concret à propos de moi, pour te montrer que même si ce n’est pas exactement ce que j’avais imaginé, cela n’est pas un « échec » cuisant. Malheureusement, nous avons aujourd’hui tendance à lire les choses soit en échecs, soit en réussites. Et pourtant, nous devrions aussi considérer ce que nous apprenons des échecs pour aller de l’avant. Concrètement,en 2017, je souhaitais faire plus de sport, participer à une course officielle d’au moins 10 km, et faire au moins 3 randonnées 🙂 en montagne.

Tu sais quoi? J’ai plutôt diminué le rythme de mon activité sportive, surtout durant les mois de janvier, février et mars, et ensuite, durant le dernier trimestre de l’année. Je n’ai pu faire qu’une randonnée, et c’était une randonnée quasiment à plat. Je n’ai pas pu participer à une course officielle, en tout cas, pas à un 10 km, pour lequel il faut un certificat médical. État donné que j’étais en plein essayage et d’adaptation de mes semelles orthopédiques, la période des courses que je ciblais, fin du printemps et été, cela n’a pas pu se faire. Manque d’entraînement, douleurs dans les jambes, etc. Est-ce que je suis déçue? Non, absolument pas. Cela me donne au contraire envie de reconduire certains défis cette année. Il peut y avoir des paramètres extérieurs qui viennent changer la donne. Donc il ne faudrait vraiment pas s’en vouloir, et avoir peur de prendre des résolutions. J’ai entendu des gens me dire, je préfère vivre au jour le jour, ou fixer des objectifs chaque semaine. De toi à moi, je préfère la seconde option, parce que les grands objectifs annuels se décomposent d’abord en semaines, puis en mois. Donc, franchement, il ne faudrait pas avoir peur, et au contraire se lancer. J’aimerais bien partager mon tableau de visualisation pour 2018 avec toi, mais c’est assez personnel tu vois. Mais dans l’ensemble, j’y retrouve certains désirs de 2017, et de nouveaux pour 2018.

En général, je considère des aspects importants comme, ma vie spirituelle (prière, engagement, communauté), la famille, les amis, le travail, les finances, le développement personnel (formation, livres, etc.), la santé, et le bien-être, etc. L’éventail est assez large. Donc moi je t’encourage fortement. Si tu as des questions, tu peux m’écrire.

Et pour finir, la phrase qui va m’accompagner cette année, ça au moins je peux te le dire 🙂 , c’est : Seigneur Jésus, j’ai confiance en Toi! Parce que c’est l’état d’esprit dans lequel j’ai décidé d’aborder cette année 2018. Le début de l’année est un peu comme un changement de saison, alors j’espère qu’en ce mois de janvier, tu n’es pas encore découragé parce que certaines choses ne sont pas parfaites, et ne s’ajustent pas comme tu le souhaites. J’aimerais que tu gardes en tête que tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu. Et je rends d’ailleurs grâce au Seigneur que tu puisses me lire, car cela voudrait dire que tu es en vie, et ça, c’est un don inestimable.

Encore une fois, tous les vœux, les meilleurs pour 2018. Que par la grâce de Dieu, les désirs de ton cœur s’accomplissent. Quant à moi, je te dis  très bientôt sur les réseaux sociaux, enfin, dans la mesure du possible. Sois-béni!

Grâce-No.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’encourage les femmes à s’épanouir humainement et spirituellement. Je les invite à prendre soin d’elles à travers toutes les dimensions de leur personne.
Ma passion c’est de les aider à entrer dans leur leadership féminin pour devenir des femmes chrétiennes authentiques et avoir de l’impact dans leur environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :