Comment faire une rencontre personnelle avec le Christ? #53

Hello!

Je crois que j’ai eu une révélation que j’ai envie de partager avec toi 🙂 Il y a quelques mois, je discutais avec un ami de la tiédeur dans nos églises, et le fait qu’on a le sentiment aujourd’hui, qu’avec tout le confort matériel que la vie nous offre, l’évolution de la science, etc., notre foi est vécue accessoirement dans nos vies et n’en fait pas partie intégrante. Évidemment, je suis consciente que quelque part dans le monde, certains ne vivent pas dans le « confort ». Soit, il s’agit d’une généralisation abusive, comme on en fait dans des échanges amicaux. Et la question qu’on se posait était de savoir: comment faire pour que les gens fassent véritablement une rencontre personnelle avec le Christ? Mais littéralement quoi! Je parle bien de vivre une rencontre personnelle avec le Christ, une expérience de foi bouleversante, comme les disciples d’Emmaüs, comme les Apôtres au Cénacle.

On était parti du constat selon lequel la foi était simplement devenue quelque chose de « fun », et qu’il fallait désormais pour les pasteurs user de tous les moyens, et s’inscrire dans une logique managériale pour attirer encore plus de fidèles, et que l’engagement au final ne reposait pas sur grand-chose. Dieu appelle à lui chacun comme il le souhaite, certes. Mais lorsqu’on voit des chrétiens qui ne savent pas vraiment sur quoi repose leur foi, parce qu’elle relève plus de la tradition que d’une conviction profonde, il y a de quoi se poser des questions. Ce n’est pas un péché d’avoir été élevé dans la tradition chrétienne. C’est même un moyen par lequel le Seigneur passe pour se révéler à nous. Mais la souffrance qui est vécue par certains, parce qu’ils ne trouvent plus de sens à leur foi est insupportable, et c’est peu de le dire. Pour conclure cet échange, malgré tous nos questionnements, je me suis dérobée en lui faisant savoir que c’était à lui de demander au Seigneur la solution. Comment fallait-il qu’on œuvre pour que les chrétiens vivent une réelle Pentecôte dans leur vie de foi?

Personnellement, j’ai rencontré le Seigneur très jeune, et cette profonde conviction ne m’a jamais quitté. Au contraire, d’un bébé spirituel, je suis devenue une adulte dans la foi. Mais cela ne s’est pas fait en un jour. Je continue mon cheminement. Je suis passée par des moments de profusion de vie dans l’Esprit, et par de grands déserts aussi. Mais le Seigneur était toujours là, dans le secret, comme une brise légère.

Et ma révélation alors?

On y vient … 🙂 Finalement, la nuit dernière, en méditant sur Les Actes des Apôtres, et plus spécifiquement le passage sur la Pentecôte, j’ai eu comme une lumière ahahah. J’avais à  cœur un début de réponse à ce questionnement qui date d’il y a plusieurs mois déjà. J’ai donc eu la profonde assurance que c’est en partie parce qu’aujourd’hui dans nos églises, on ne prêche plus la Parole de Dieu que nous avons tant de chrétiens tièdes. Et tu sais ce que dit la Bible à propos des tièdes? « Ainsi, puisque te voilà tiède, ni chaud ni froid, je vais te vomir de ma bouche » (Apocalypse 3;16) Je vois déjà ton visage se refermer et tu te dis, mais qu’est-ce qu’elle raconte celle-là!

Je vais m’expliquer. Lorsque Jésus prêchait, ou même les Apôtres, ils ne cherchaient pas à convaincre. Ils annonçaient ce qu’ils avaient à annoncer; l’amour de Dieu pour le monde, la repentance, la vie éternelle, etc. Ils le faisaient avec une telle conviction et un tel amour. Ceux qui écoutaient ces paroles étaient touchés, transformés. Il y a eu de nombreuses conversions comme on le voit tout au long de l’histoire de la vie de Jésus, et dans Les Actes des Apôtres. Comment voulons-nous que les chrétiens s’engagent véritablement sur un chemin de conversion et fassent une rencontre avec le Christ si on ne le leur annonce pas? J’ai même parfois le sentiment que notre foi se vit en dehors du Christ, et pourtant il en est le fondement, la pierre angulaire.

Qu’est-ce que je remarque? Jésus se formait, et s’informait au Temple. De même, il enseignait aussi aux Apôtres qui s’informaient et se formaient à leur tour. Leur intelligence a été mise au service de leur foi, et leur foi a été mise au service de leur intelligence. Les deux vont ensemble. Si nous bâtissons une foi intellectualisée, sans Dieu, alors ce n’est plus la foi chrétienne. C’est certainement autre chose, comme toutes les méthodes new age qui font fureur sur Internet et qui promettent l’épanouissement, le mieux être, le bonheur, et toutes ces autres choses auxquelles pauvres mortels nous accordons tant d’importance.

Encore une chose importante, ils priaient. Dans plusieurs passages tout au long de l’histoire de la vie de Jésus, on voit bien qu’il se retirait à l’écart pour prier. Les disciples aussi priaient souvent en communauté, rompaient le pain ensemble, étudiaient la Parole ensemble. Nous ne pouvons pas tous avoir un style de vie monastique, mais je me dis qu’il y a tellement de choses inutiles qui accaparent notre temps. Temps que l’on pourrait consacrer à la prière et à l’étude de la Parole de Dieu. Je suis souvent estomaquée de constater que certains chrétiens, n’ouvrent même pas leur Bible une fois par semaine. Quand j’étais plus jeune, on nous enseignait que la panoplie du bon catho c’est, la Bible, le Catéchisme de l’Église Catholique, le Chapelet 🙂 On en riait à l’époque, et pourtant c’est déjà TOUT. À chacun sa pratique évidemment, on ne va pas faire la police parce que Dieu Lui voit tout. Je t’avoue que j’ai encore des jours où je n’ouvre pas ma Bible, quel sacrilège! Personne n’est parfait 🙁

Revenons-en à la prédication!

C’est quoi la définition de la foi? « Ainsi, la foi naît de ce qu’on entend dire, et ce qu’on entend dire vient de la parole du Christ » (Romains 10;17) Est-il besoin de rajouter autre chose pour comprendre ce que je disais au sujet de la prédication? Les gens n’entendent plus la Parole de Dieu. Ce qu’ils entendent ce sont des discours qui enchaînent des arguments visant toujours plus à convaincre. Ce qu’ils entendent c’est le brouhaha de tous les discours qui polluent l’espace public. Notre cœur n’est donc plus disposé à entendre l’appel de Dieu dans ce cas. Lorsque les Apôtres ont reçu l’Esprit Saint, ils étaient dans une attitude de prière et d’écoute. Le secret est donc là. Pour que les chrétiens vivent une rencontre personnelle avec le Christ, ils doivent faire silence, et écouter la voix du Seigneur. On se contente aujourd’hui de vivre une foi « soft » et élaborée intellectuellement. J’ai choisi de faire des études supérieures, et je sais très bien pour avoir vécue une rencontre personnelle avec le Christ, que lorsqu’il s’agit d’évoquer ma foi, je deviens irrationnelle selon la conception humaine. Certains disent d’ailleurs qu’une intellectuelle ne devrait pas penser ainsi. Tu sais quoi? Je n’en ai rien à faire et je l’assume complètement. Nous devons cesser d’être guidés par l’attrait que procure une foi aseptisée, parce que ce n’est pas ça le Kérygme, ce mystère insondable.

Comment donc recevoir l’Esprit Saint?

C’est une question à laquelle je n’ai jamais su répondre, car j’ai conscience que pour moi cette expérience n’a été qu’une pure grâce. Le Seigneur m’avait déjà attiré à Lui pour se révéler à moi. Si tu as le sentiment de faire partie de ces chrétiens qui cherchent un sens à leur foi, je te conseille de te plonger dans la Parole de Dieu. Il ne s’agit pas de la parcourir comme un roman, mais de la laisser te transformer. J’aimerais te dire que le Seigneur se laisse trouver par celui qui le cherche en vérité. La prière communautaire est un grand secours. Les Apôtres ont reçu l’Esprit Saint ensemble au Cénacle et non chacun dans son coin. S’il n y a pas de lieu de prière à proximité de ton lieu d’habitation, rien ne t’empêche d’organiser une rencontre hebdomadaire avec deux (2) ou trois (3) personnes pour prier ensemble, lire la Bible et partager un repas chez toi. Vous pourriez même dire ensemble le Chapelet. Il y a tellement de possibilités, encore faut-il s’en donner les moyens et le temps.

Et si tu t’attends à vivre une expérience miraculeuse, j’ai envie de te dire que ce n’est pas à toi d’en décider. Certains ont effectivement été effusés de façon spectaculaire, et d’autres non. Demande au Seigneur de se révéler davantage à toi par l’action de son Esprit. Après tout, tu n’as rien à perdre, et tu as tout à y gagner. Je t’encourage vivement à faire silence et à te mettre à l’écoute pour t’enraciner dans ta foi.

Sois-béni(e)!

Grâce-No.


Image à la Une. Eglise Saint Louis Roi à Champagne-au-Mont-d’Or.
Références bibliques. La Bible de Jérusalem, Cerf.
Rendez-vous sur Hellocoton !

J’encourage les femmes à s’épanouir humainement et spirituellement. Je les invite à prendre soin d’elles à travers toutes les dimensions de leur personne.
Ma passion c’est de les aider à entrer dans leur leadership féminin pour devenir des femmes chrétiennes authentiques et avoir de l’impact dans leur environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :