Le petit manuel du cheveu crépu! #48

Hello!

Sujet un peu plus léger dans ce billet. Comme on dit, chose promise, chose due. Il y a longtemps, mais vraiment très très très longtemps, j’avais promis sur mon Instagram de dire quelques mots dès la sortie du livre Le petit manuel du cheveu crépu. C’est un projet qui a vu le jour il y a un an déjà par le biais d’un financement participatif auquel j’avais eu le plaisir de contribuer. Donc lorsque j’ai reçu mon exemplaire quelques mois plus tard, j’en étais ravie, et j’avais promis de dire quelques mots dessus aux femmes qui me suivent.

D’une part, parce que j’avais participé au financement, et fait un peu de publicité dans mon réseau sur la sortie du livre, mais encore, et surtout parce que je connais personnellement l’illustratrice de ce magnifique ouvrage, et j’ai par ailleurs eu l’occasion de rencontrer l’auteure de celui-ci il y a quelques années. 😉

Je te raconte tout…

Lors que le projet sur Le petit manuel du cheveu crépu a été rendu public, cela faisait bientôt un an à ce moment-là que j’avais big shoppé. Je ne suis pas fan des anglicismes. Et pour celles qui n’en sont pas fan non plus et qui plus est, ne connaissent rien du jargon autour des cheveux crépus/frisés, cela veut simplement dire que j’avais choisi de revenir au naturel.

Cela faisait plusieurs années que je me défrisais les cheveux, comme la plupart des filles qui ont ce type de cheveux, depuis la fin de mon collège quasiment. Il faut dire que lorsqu’on a 5 filles, ce n’est pas évident de gérer ces tignasses chaque week-end pour commencer la semaine le lundi. Je fais évidemment allusion à ma mère, qui devait s’occuper de moi et de mes sœurs, à un rythme de salon de coiffure. Elle a au passage fait un excellent travail, sinon je ne saurais pas comment m’occuper de mes cheveux aujourd’hui.

Bien évidemment, Le petit manuel du cheveu crépu est justement un apport considérable aujourd’hui pour celles qui n’ont pas eu cette chance. Moi j’ai connu les tresses au fil, les nattes, et toutes sortes de coiffures revenues aujourd’hui à la mode, et que certaines semblent découvrir pour la première fois, ou redécouvrir. Mais je t’assure que dans mon pays d’origine, sous l’Equateur, ces tresses sont toujours présentes et prisées par certaines femmes. En plus j’adorais ça, parce que ma mère était une excellente coiffeuse. Je dis qu’elle était, parce qu’évidemment, elle ne coiffe plus personne aujourd’hui. Donc, elle a attendu que nous soyiions toutes un peu plus grandes pour avoir le droit de nous défriser les cheveux, parce qu’elle savait qu’on pourrait désormais s’en occuper nous-mêmes chaque week-end. Petite parenthèse, nous savons que ce n’est pas la seule raison pour laquelle certaines personnes choisissent le défrisage. Je vous laisse lire Nathalie Avomo Essono, l’auteure du petit manuel du cheveu crépu à ce propos.

De plus, ce qu’on ne nous dit pas, c’est que défriser ses cheveux c’est aussi un investissement considérable, d’abord pour les parents qui font le choix à la place des enfants, ensuite pour les enfants eux-mêmes lorsqu’ils deviennent adultes et qu’ils continuent dans cette voix. Je ne vais pas m’étendre là-dessus, et je vous renvoie justement une fois de plus au livre qui fait l’objet de ce billet.

Mes cheveux et moi, en amour!

En ce qui concerne mes cheveux crépus, je dois dire que je les adore. J’aime la liberté qu’ils me procurent. Toutefois contrairement à ce qu’on croit, ils sont fragiles, même s’ils ont beau correspondre à la classification 4C, en apparence crinière de lion 😉 Ils sont fragiles, et nécessitent donc beaucoup d’attention, et parfois de bichonnage en extrême, mais surtout beaucoup de patience. Je dois dire que c’est l’héritage dont je suis le plus fière, mes cheveux.  Ils sont identiques à ceux de ma grand-mère et de ma mère dans leur jeunesse. Ils poussent assez naturellement, sans que je n’ai besoin d’en faire des tonnes. Je les laisse simplement vivre leur vie. 🙂

Donc je disais que cela faisait un an que j’étais revenue au naturel lorsque le financement participatif pour Le petit manuel du cheveu crépu a été lancé. Je l’ai reçu, et quelques mois plus tard, j’ai décidé de changer de tête avec une sorte de crête 🙂 J’ai cru que ma mère allait faire une crise en voyant ça. Bien entendu, je suis allée commettre mon crime sans rien dire à personne, même pas à mes amies. J’avais envie de faire un truc complètement déjanté. Je n’avais jamais fait de coiffure « extravagantes » avant, et ça ne correspond pas trop à ma personnalité. Mais finalement, j’ai adoré 🙂 Mais depuis, je les laisse pousser cette fois-ci, enfin, jusqu’à ce que je craque à nouveau pour du très court hihihi. Evidemment, même si j’ai appris à m’occuper de mes cheveux grâce à ma mère, j’ai souvent besoin de revenir lire les conseils dans Le petit manuel du cheveu crépu. Pourquoi?

Crédit lpmdcc

Pourquoi je conseille de lire Le petit manuel du cheveu crépu?

Tout simplement parce que les techniques d’entretien ont bien changé et évolué depuis le temps. C’est comme pour la mode. Cependant, tout n’est pas forcément bon à prendre. En plus, avec tous les blogs/vlog, youtubeuses, instagrameuses qui parlent du cheveu crépu/frisé, on ne sait plus où mettre de la tête. Ce livre est donc un super condensé de l’état des connaissances basiques sur le cheveu crépu/frisé actuellement. De plus, l’auteure donne quelques recettes pour prendre soin de ses cheveux. Je dis souvent que c’est de la cuisine capillaire parce que la majorité des ingrédients, on ne les trouve pas dans la salle de bain, mais bien dans la cuisine 🙂

Le livre a été largement diffusé au cours de ces derniers mois. Tu comprendras donc que je te le conseille absolument. Si les autres l’ont lu, pourquoi pas toi? Il coûte 15.00 euros TTC prix France. C’est le prix moyen de 2 places de cinéma, 🙂 un menu KFC, ou un super menu Mc Do Giant, enfin, je crois bien. A vrai dire, j’évite la junk food au maximum, sauf les pizzas et les barbecues Mdr 🙂 Et si tu résides ailleurs qu’en France, pas de problèmes, il y a tout ce qu’il faut. Dis merci aux inventeurs d’Internet!

Le site internet où il y a toutes les informations, c’est par ICI. Et pour retrouver l’actualité autour des cheveux crépux/frisés, et du petit manuel du cheveu crépu, rendez-vous sur la chaîne Youtube et sur Instagram. Maintenant que tu as tout ce qu’il te faut, et que tu as peur de ne pas savoir comment t’occuper de tes cheveux si tu big shop, commence déjà par te le procurer. Il est pratique pour les adultes et pour les petites princesses.

Un conseil

Dernière chose, lorsque les gens s’extasient devant mes cheveux, me disent qu’ils aiment, et qu’ils aimeraient sauter le pas, je dis toujours de prendre le temps de réfléchir. Je déteste le suivisme. Mais vraiment, je l’ai en horreur! Que tu veuilles être à la mode, parce que les cheveux crépus ont le vent en poupe aujourd’hui est une bonne chose, mais ce n’est pas suffisant. Tu dois le faire d’abord pour toi, afin de ne pas le regretter. Lorsque je suis revenue au naturel, j’étais la plus heureuse du monde, aussi bizarre que cela puisse sembler.

Je me rappelle encore de la coiffeuse qui essayait de me dissuader de me couper les cheveux en disant qu’ils étaient beaux. Je te l’ai dit, c’est de famille hahaha. Pour une femme, se couper les cheveux n’est pas toujours une partie de plaisir parce qu’on y consacre du temps et de l’énergie pour avoir de la longueur. Personnellement, je ne suis pas fan des très longs cheveux. J’ai quand même décidé de laisser pousser les miens cette fois-ci, comme il y a des siècles en arrière. En fait, je me rends compte que je détestais les cheveux très longs parce que ce n’étaient pas toujours les miens, mais des coiffures protectrices (extensions, tissages) pour l’hiver. Ce que je préfère ce sont des tresses.

J’espère que ce billet t’aidera soit à te décider en connaissance de cause, soit en te permettant d’en apprendre un peu plus sur les cheveux crépus/frisés grâce au petit manuel du cheveu crépu.

Et pour finir, j’allais encore oublier, tu peux également retrouver la communauté du petit manuel du cheveu crépu sur la page Facebook 🙂 En ce qui me concerne, si tu veux voir mon évolution capillaire, rendez-vous sur mon Instagram 😉 Youhou!

Très affectueuesement! xoxo

 

Une passionnée!


Image à la Une. Crédit lpmdcc
Rendez-vous sur Hellocoton !

J’encourage les femmes à s’épanouir humainement et spirituellement. Je les invite à prendre soin d’elles à travers toutes les dimensions de leur personne.
Ma passion c’est de les aider à entrer dans leur leadership féminin pour devenir des femmes chrétiennes authentiques et avoir de l’impact dans leur environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :