Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

En actions de grâces… Embarcation terminée pour 2017 #40

Hello!

2017, nous y sommes! J’espère que tu as passé d’excellentes fêtes de fin d’année (Noël et le réveillon du nouvel an). En ce qui me concerne, rien de bien exceptionnel. J’étais un peu occupée alors j’ai passé ma journée d’anniversaire le 25 décembre à la cool 🙂 Je suis allée au cinéma, je me suis fait plaisir avec un gâteau au chocolat et puis j’ai été à la Messe du jour de Noël. La veille je n’ai pas pu faire la Messe de minuit.

En revanche, pour le passage à la nouvelle année, comme tu as pu le constater sur les réseaux sociaux, j’ai passé quelques jours au sanctuaire marial de Lourdes. Au total 3 jours. C’était vraiment un moment agréable, pour se reposer et prier, mais surtout repenser à ce que je souhaite accomplir pour 2017, ce que je voudrais consolider, etc. J’ai donc pris le temps d’y repenser plus sereinement en relisant mon année 2016.

Concrètement, j’ai fait une relecture de mon année avec le Seigneur [voir l’article ici]. J’ai travaillé sur ma vision annuelle et je note tout ce que j’ai à cœur dans un cahier. Je conseille de noter parce que cela permet de mieux s’organiser et de pouvoir y revenir lorsqu’il y a des choses qui sortent du cadre. Par expérience je sais qu’en fonctionnant à l’aveugle, on peut très vite se perdre. Le grand challenge pour moi cette année va être d’avancer considérablement dans mes travaux et ce n’est pas le plus évident car j’ai connu quelques difficultés sur ce point. Durant les prochaines semaines je serai d’ailleurs un peu absente pour cette raison.

Crédit photo. Internet Unsplash

Durant mon séjour à Lourdes!

Pour en venir au fait, j’ai participé à quelques eucharisties, j’ai fait plusieurs tours à la Grotte bénie pour prier, j’ai déposé des intentions de prière et allumé un cierge, je suis allée me plonger dans les piscines (c’est comme se faire baptiser à nouveau et renouveler son engagement de foi. c’est la deuxième fois que je le fais et c’est ce que je ressens à chaque fois). 🙂

Ce que je regrette en revanche c’est de n’avoir pas eu la force et le courage de faire le chemin de croix sur la montagne parce que je crains le froid 🙁  Il y a aussi l’adoration du Saint Sacrement. 🙁  Par contre, j’ai pu me faire confesser et c’était un moment de pure grâces. La confession ce n’est pas mon truc, je le dis très honnêtement. C’est une grâce pour certains, mais pas pour moi. Je rumine beaucoup avant de faire le pas (rires),  je m’autoflagelle également au passage, mais voilà, je l’ai fait, c’était l’occasion, histoire de commencer l’année dans une meilleure disposition intérieure. Pour finir, j’ai ramené une bouteille pleine d’eau, évidemment (rires).

Crédit photo. Internet Unsplash

Ma lettre au Seigneur

Oui, je suis du genre à écrire des lettres au Seigneur. Je le faisais beaucoup lorsque j’étais plus jeune, puis j’ai perdu l’habitude. J’ai repris cette pratique depuis plus d’un an. Pour la petite histoire, l’année dernière, j’avais déjà passé le nouvel an au sanctuaire de Lourdes. C’était d’ailleurs la première fois que j’y allais. Durant l’année 2015, j’avais connu des circonstances assez éprouvantes humainement et spirituellement. Habitée par une profonde tristesse et de la colère, j’ai crié à Dieu de toutes mes forces. J’en avais marre… Je voulais comprendre tous les signes, je voulais tirer des enseignements, je voulais comprendre ce qu’il essayait de me dire.

Je suis quelqu’un d’assez dure avec moi-même, et parfois un peu trop avec les personnes auxquelles je tiens. De plus, je suis parfois en proie à des luttes intérieures qui ne transparaissent pas nécessairement lorsque quelque chose ne va pas, du moins comme je voudrais. On essaye tous de faire bonne figure dans ces cas là parce qu’on attend de nous qu’on soit fort. Dans ces moments, évidemment je me tourne vers Dieu, mais surtout pour l’accuser, sans me remettre en question. Mais, puisqu’il est Dieu, il me remet toujours en face de mes responsabilités, puis nous retombons amoureux.  🙂 J’ai beaucoup grandi sur ce point depuis quelques années. C’est aussi le signe qu’on devient adulte dans sa foi.

J’avais donc écris une lettre d’environ 6 à 8 pages, je ne me rappelle plus exactement. Je l’avais déposée à la Grotte bénie. Dans cette lettre, je dressais un bilan de ma vie humaine et spirituelle. Je disais au Seigneur ce qui me convenait et ce qui ne me convenait pas. Je lui disais ce que je souhaitais et je listais les domaines dans lesquelles j’avais véritablement besoin d’un nouveau souffle et je lui demandais de regarder mes zones de conversion. Un an plus tard, je reviens. Il s’en est passé des choses.  😉 J’avoue avoir eu du mal à suivre le rythme. Cependant, j’ai surtout compris que le désert est le lieu où résonne la Parole de Dieu et que c’est pour mieux l’entendre que nous y sommes souvent conduis en raison de nos propres choix. Le Seigneur nous aime et veut notre bien. Mais nous devons vouloir qu’il prenne toute la place nécessaire dans nos vies par l’obéissance à sa Parole. Nous devons avoir soif de lui dans le désert et prendre conscience que sans lui nous ne sommes rien.

J’ai obtenu tellement de choses parmi celles qui étaient contenues dans ma précédente lettre. Cette année, elle ne faisait que 3 pages du coup (rires). J’étais plutôt dans une attitude d’actions de grâces. Et, après avoir longuement discuté avec un prêtre de choses et d’autres, il m’a également dit ce que je sentais déjà au fond de moi. Il m’a dit de demeurer dans une attitude de louange et d’actions de grâces tout au long de mon séjour et même après. Que Dire! Si ce n’est, le Seigneur est fidèle et ne permettra jamais que nous soyons éprouvés au-delà de nos forces. Même si on en a marre, qu’on est épuisé comme je l’ai été durant les dernières semaines de l’année 2016. Rien n’est jamais perdu, nous devons apprendre à lâcher prise pour nous en remettre à lui parce qu’au final il y a des choses que nous ne pouvons contrôler. Les luttes font partie intégrante de notre vie de foi.

Crédit photo. Internet Unsplash

En route vers 2017…

J’ai des projets plein la tête. Mais, je remets tout entre les mains du Seigneur. L’année 2016 a été riche sur plusieurs plans (développement personnel, prière, vie quotidienne, communauté, engagements, hygiène de vie, sport, études, projets, amitiés, amour, etc.) 🙂 Cependant, tout reste à faire, et je crois que le Seigneur prends soin de moi.

Voilà en somme ce que je voulais te partager pour cette rentrée 2017. On parle tout le temps de réussir sa vie, de prospérité, et de toutes ces choses qui parfois nous éloignent de Dieu. Mais je te rassure qu’on peut tout à fait être heureux et épanouie en se réjouissant de ce qu’on a et qui nous paraît souvent insuffisant au lieu de vivre dans la convoitise et le désespoir.

Je suis consciente que les rapports que nous avons sont purement virtuels et que tu te fais de moi une idée lorsque tu regardes mes photos et mes vidéos sur les réseaux sociaux. J’aimerais simplement te dire que je suis une jeune femme ordinaire, qui mène une vie ordinaire et qui a un jour rencontré le Christ. Je connais des échecs et des victoires, je pleure et je ris, d’autres fois je suis remontée, d’autres fois encore je fais des caprices, etc. Finalement, le plus extraordinaire c’est simplement de me savoir aimée de Dieu. Je suis reconnaissante qu’il ait un jour posé son regard sur moi. Sur ces mots…

Je te souhaite une excellente année 2017!!!

Qu’elle voit l’accomplissement des désirs de ton cœur par la grâce de Dieu.

Sois-béni dans le nom de Jésus.

Une passionnée du Christ!


Image à la Une. Crédit photo Internet Unsplash.
Rendez-vous sur Hellocoton !

J’encourage les femmes à s’épanouir humainement et spirituellement. Je les invite à prendre soin d’elles à travers toutes les dimensions de leur personne.
Ma passion c’est de les aider à entrer dans leur leadership féminin pour devenir des femmes chrétiennes authentiques et avoir de l’impact dans leur environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :