Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Lorsqu’il faut faire mémoire de ma rencontre avec le Christ je pleure #24

Hello!

Ce n’est pas parce que je n’aime pas parler de moi que je ne peux pas faire d’efforts dans ce sens 🙂 J’aimerais te parler à cœur ouvert, sans fioritures, juste toi et moi. Tu me comprendras certainement, et c’est ce que je te souhaite, mais si certaines choses te semblent floues, ce n’est pas bien grave. Moi-même j’ai parfois du mal à me comprendre ou alors c’est tout simplement que ton cœur n’est peut-être pas disposé à recevoir ces paroles.

Pourquoi passionnée du Christ?

J’ai décidé de me faire appeler ainsi parce que c’est véritablement moi. Je n’aurais pas pu me le dire il y a des années, mais cette passionnée, d’autres l’ont vu en moi et j’ai fini par l’admettre. J’ai fini par me rendre à l’évidence que quoi qu’il arrive, où que je sois, je ne peux vivre véritablement sans le Christ, sinon je suis morte, sinon je suis juste une enveloppe charnelle qui s’évertue à vivre une vie humaine pour plaire au monde et source de plusieurs maux dont le manque de paix, de la joie profonde des enfants de Dieu, etc. Et cette espérance, cette espérance si forte que personne ne peut m’enlever parce que mon être tout entier lui appartient. même lorsque je n’ai pas toujours été dans la volonté de Dieu.

jesus-1327882_1280
Crédit photo. Internet. Pixabay

Séquence émotion…

Pendant que je suis entrain de poser ces mots, j’ai les yeux pleins de larmes 🙁 . Je ne suis pas en souffrance, je te rassure. C’est rare et difficile qu’une personne admette sa faiblesse. Alors te dire que je pleure ce n’est certainement pas la plus facile des choses à faire. Mais j’ai envie de te partager cela. C’est tout moi, c’est mon univers. Parfois je ris, parfois je pleure comme tout le monde je crois, même si j’abuse des fois parce que je pleure pour tout et rien, une vraie madeleine. On dirait pas lorsqu’on me voit, et pourtant 🙂 … L’écriture est un exutoire pour moi, donc, je vais t’expliquer pourquoi je pleure.

J’ai un ami qui s’est posé pendant longtemps, et ce, même depuis son plus jeune âge la question de la vie sacerdotale. Pendant qu’il était entrain d’achever son parcours universitaire, il a pris la décision de continuer sur cette voie et de répondre à l’appel du Seigneur en entamant son année de propédeutique. Wahou! C’est vraiment excellent… Le Seigneur fait des merveilles. La moisson est tellement abondante et les ouvriers peu nombreux. Mais il veille au grain pour que l’Évangile soit annoncé à tous. Nous avons eu à discuter plusieurs fois de l’Eglise, du Christ, de la foi, des Saints, etc., et nous nous sommes rendus compte à quel point nous étions attachés à la personne du Christ par son Eglise. Cela a donc suscité en lui des questions me concernant et réciproquement.

J’aimerais entendre ton témoignage de conversion

Ces questions concernaient notamment le témoignage de ma conversion dont je ne parle presque jamais. Cela m’a un peu troublé, parce que quelques jours avant lui, quelqu’un d’autre m’avait déjà fait la même requête, et j’ai expliqué à la personne qu’il m’était impossible de le dire par messagerie. Pour en revenir à mon ami, j’ai repoussé l’échéance, en disant que ce n’était pas le moment que nous en reparlerions, etc. Tu sais, les tentatives de défilement que nous utilisons tous plus ou moins lorsque nous ne voulons pas faire face à certaines réalités. Il s’est écoulé presque un mois, avant que je ne décide enfin de lui en faire le récit lors d’une séance d’échanges enrichissante où, après avoir prié, et après avoir livré mon témoignage, nous avons discuté de notre foi et notre espérance en Christ. Mais comment en suis-je arrivée à pleurer après cette rencontre?

Je dis souvent que je suis une âme torturée. Tellement torturée je t’assure. Après notre dernière discussion le Seigneur ne m’a pas lâché d’un seul pouce. Je sentais qu’il fallait que je laisse sortir ce récit que j’essaye toujours de noyer. Mais je me rendais aussi à l’évidence que depuis un an environ le Seigneur me replonge toujours dans cette expérience de foi bouleversante que j’ai un jour vécue il y a plusieurs années. Oui, cela fait longtemps. J’étais très jeune lorsque j’ai un jour croisé le Christ sur mon chemin de vie. Il ne s’est pas contenté de passer. Mais il s’est arrêté. Cette rencontre a changé le cours de ma vie inexorablement. Puis, me poussant à bout, j’ai décidé de trouver le moment et le moyen de m’acquitter de cette tâche si ardue en lui racontant mon témoignage de conversion parce qu’il allait bientôt partir pour le séminaire. Et, je me suis dit que cela pourrait aussi l’édifier et l’assurer que son choix de suivre ainsi le Christ est plein de sens.

candle-957275_1920
Crédit photo. Internet. Pixabay

Pourquoi est-ce que je pleure dans ce cas?

Je ne sais pas si mes explications vont te satisfaire dans la mesure où elles ne me satisfont pas moi-même, mais, je pleure parce que raconter cela me replonge dans ce que j’ai vécu c’est-à-dire mon parcours de vie et de foi. Je regarde mon parcours de vie chrétienne et je me sens coupable. Je me sens coupable parce que je pense que je fais partie de ces personnes-là en qui le Seigneur a déposé tant de grâces et qui ont dilapidé leurs dons. C’est un peu dure dit ainsi, mais ce sont véritablement les mots qui sortent de mon cœur sans filtres.

Je me sens coupable parce que je me suis longtemps rebellée contre Dieu. Je me sens coupable parce que j’ai longtemps refusé de grandir dans ma foi. Je me sens coupable parce que je n’ai pas laissé exploser tout ce qu’il avait déposé en moi. J’ai étouffé tout ce que j’étais profondément. J’ai mis du temps et perdu du temps à m’unifier dans ma personne humaine et spirituelle. D’ailleurs, je suis toujours en chemin et j’ai toujours tellement de questions sans points d’interrogations. Si elles n’ont pas de points d’interrogations, comment pourraient-elles trouver des réponses!

Nous ne sommes pas parfaits, mais nous tendons vers la perfection parce que nous marchons à la suite du Christ. Non pas par nos propres forces mais par la grâce de l’Esprit Saint. Oui, c’est bien dit tout ça. Mais ce n’est pas ce que j’ai toujours fait. Donc, lorsqu’on me dit de raconter l’expérience de conversion vécue, c’est comme me jeter en plein visage ce que je n’ai pas fait pour œuvrer pour le Royaume de Dieu, tout ce que je n’ai pas fait pour annoncer l’Évangile, tout ce que je n’ai pas fait pour aimer mon prochain, tout ce que je n’ai pas fait pour témoigner que le Christ vit et règne à travers mon témoignage de vie.

Toutefois, je pleure aussi parce que je suis heureuse de voir à quel point le Seigneur est bon et que son amour est inconditionnel. Sa miséricorde surpasse toutes choses. Son amour surpasse mon entendement humain. Il utilise nos histoires pour parfaire d’autres histoires et nous façonner à son image.

Encore des questions…

Finalement, je me demande pourquoi est-ce qu’il m’appelle à revivre ce moment? Est-ce parce que toutes les réponses à mes questions s’y trouvent? Tu vois! Je suis une âme torturée, torturée par l’amour de Dieu. Je ne saurais comment être plus explicite pour que tu me comprennes. Je suis une genre d’accro, de passionnée, d’amoureuse du Christ. Ma joie c’est lui, parce que loin de sa face je suis morte. Crois-moi quand je le dis pour en avoir déjà fait l’expérience. En lui j’ai la vie, une vie dans l’Esprit qui me comble au-delà de toute espérance et qui ne dépend pas des circonstances.

J’ai fini de pleurer 🙂

Une passionnée du Christ.


Image à la Une. Crédit photo. Internet. Pixabay
Rendez-vous sur Hellocoton !

J’encourage les femmes à s’épanouir humainement et spirituellement. Je les invite à prendre soin d’elles à travers toutes les dimensions de leur personne.
Ma passion c’est de les aider à entrer dans leur leadership féminin pour devenir des femmes chrétiennes authentiques et avoir de l’impact dans leur environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :