Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Je ne sais pas maigrir #17

Hello!

Nous allons parler du poids,  🙂 un sujet qui intéresse surtout les femmes. J’ai des personnes qui m’ont demandé comment faire pour avoir un poids de forme. Je n’aime pas dire perdre du poids parce que derrière cette expression, il y a comme une souffrance inavouée alors que le but n’est pas de perdre du poids en souffrant, sans objectifs, mais d’abord d’être en bonne santé mentalement et physiquement et donc, d’avoir son poids de forme.

Le poids de forme n’est autre que celui dans lequel on se sent bien physiquement et psychologiquement. Il est cependant à différencier du poids de santé, mais dans le fond, ce sont ces deux termes qui intéressent ceux et celles qui souhaitent «perdre du poids». Le poids de forme ne relève d’aucun calcul, alors que le poids de santé fait appel à un calcul qui tient compte de l’IMC (Indice de Masse Corporelle) qui intègre le poids et la taille et les risques de complications liées au surpoids. Quoi qu’il en soit, l’objectif c’est de donner quelques pistes de réflexion ici pour ces personnes là qui ne savent pas maigrir. Tu vois maintenant comment ça sonne faux de dire maigrir? Alors je vais le redire…

Quoi qu’il en soit, l’objectif c’est de donner quelques pistes de réflexion ici pour ces personnes là qui veulent avoir un poids de forme et de santé.

Dis ainsi, c’est nettement mieux n’est-ce pas? 🙂

scale-403585_1920
Crédit photo. Internet. Pixabay

Lorsque personnellement je cherchais par tous les moyens à perdre mes kilos superflus, je n’avais pas compris qu’il y avait certains principes de base dont il fallait tenir compte au quotidien. Ce n’est pas facile de se débarrasser de ses acquis depuis l’enfance. A part les produits trop sucrés, je n’ai jamais véritablement eu de gros interdits alimentaires, ni limitations. Heureusement d’ailleurs pour moi qu’en grandissant, mon palais est devenu moins sucré. Alors je préfère manger du salé que du sucré. Je ne raffole pas du tout de ce qui est très sucré.

Concernant mes acquis, était-ce la faute de ma famille? Je ne crois pas! J’ai grandi dans une société où l’embonpoint est signe de bonne santé, alors que lorsqu’on n’a pas de «formes» c’est que cela cache nécessairement un mal être qui n’est visible qu’à travers un physique «sans formes». Je n’ai pas la prétention de refaire les mentalités. Mais, je veux juste pointer du doigt le fait que notre comportement alimentaire, si on pense qu’il devrait être ajusté tient parfois son origine dans le cadre où l’on a acquis toutes les habitudes alimentaires qu’on a.

Au fil des années, je me suis surtout rendue compte que si les critères de beauté résidaient dans le fait d’avoir des formes marquées dans une société, ce n’était pas le cas dans une autre. Ce qui a le don de créer la confusion parce qu’on veut ressembler aux personnes célèbres qui ont toutes ou presque le même type de physique parce que c’est un milieu dans lequel les critères de beauté sont assez standardisés.

Et cela me ramène donc au poids de forme

Comment te sens-tu dans ton corps et dans ta tête? Si tu as du mal à répondre sans sourciller à cette question, c’est que tu as conscience que quelque chose ne va pas. Si en revanche tu me réponds que tu veux perdre du poids pour ressembler à une personne en particulier, alors le problème est véritablement profond. Cela voudrait dire à mon avis que tu as encore un souci avec ta propre identité, ta propre image. Si en revanche tu te sens bien comme tu es, je ne peux malheureusement pas t’aider et cet article non plus 🙂

S’engager sur un chemin où l’on entreprend de changer considérablement ses habitudes alimentaires c’est aller à la rencontre de sa propre personne. C’est sortir du cadre conventionnel. C’est choisir de se détacher de tous ses acquis. Si c’est véritablement ce que tu veux, tu dois savoir qu’il ne s’agit pas uniquement de claquer des doigts, de boire des potions magiques, ou de se priver de manger des jours durant pour espérer obtenir un résultant probant. D’ailleurs, si résultat il y a, je ne te parle même pas de l’effet yoyo qui va suivre et ruiner tous tes espoirs, et crois moi, j’en sais quelque chose.

Il est vrai que je n’ai jamais été «hors normes» par rapport à mon poids et à ma taille, et mon IMC a donc toujours été correct si je puis dire. Mais, malgré cela, j’avais quand même développé un mal être profond quant à mon physique. Je me trouvais trop grande. Je trouvais que mon physique était parfois un peu trop imposant à côté de certaines autres femmes toutes menues car j’ai des épaules carrées. Ce mal être est bien la preuve que parfois lorsqu’on est en souffrance, c’est d’abord dans notre mental et notre esprit. Notre corps ne fait que refléter ce qu’il y a au dedans de nous. Même s’il n y a rien de visible à l’extérieur, nous, nous en sommes convaincus, quelque chose ne va pas! 😮 Ce n’est pas mon physique qui avait un gros problème, mais la mentalité que j’avais développée m’en avait convaincu alors que tous mes défauts n’étaient qu’une vue de l’esprit.

Puis, j’ai compris ce qu’il en était, et j’ai commencé à travailler dans ce sens là, à m’accepter et à m’aimer. Ce n’est qu’un peu plus tard que j’ai voulu aller plus loin en faisant du sport. Certes, j’avais quelques kilos au-dessus de ma moyenne, car j’ai un seuil à ne pas dépasser, mais j’avais aussi envie de prendre soin de moi. J’ai découvert que le sport avait un effet dopant sur notre corps et notre mental.

Crédit photo. Internet. Pixabay
Crédit photo. Internet. Pixabay

Tu ne sais pas maigrir?

Je vais donc te livrer un grand secret…

Tu ne peux pas donner à ton corps plus qu’il n’en a besoin parce que tu as les yeux plus gros que ton ventre. En effet, nos poids de forme et de santé dépendent de plusieurs facteurs dont la qualité de vie, notre âge, notre style de vie (sédentaire ou actif), notre taille, etc. Les besoins nutritionnels varient d’une personne à une autre, même s’il y a des standards que l’on soit adulte ou pas. On doit donc s’alimenter en fonction de ses besoins nutritionnels en équilibrant les apports alimentaires. Manger beaucoup ce n’est pas bien manger. Ce qui importe c’est la qualité des aliments que nous mangeons et comment nous les mangeons.

Se mettre au sport dans le seul but de perdre du poids ne fonctionnera pas, car cette démarche est indissociable d’un régime alimentaire adadpté. On ne peut pas manger au fast-food du coin tous les jours et espérer perdre du poids parce qu’on fait du sport assez régulièrement. Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas manger au fast-food. Je suis moi-même une adepte des «cheat meal», donc je ne prône pas la restriction alimentaire absolue.

Chacun doit apprendre à se connaître, et surtout à connaître les aliments pour adapter ses habitudes en fonction de ses besoins nutritionnels. Et si, ajouté à cela tu fais un peu de sport, c’est vraiment excellent parce que tes muscles vont travailler, tes os vont en bénéficier, ton cœur, ton cerveau… Tout ton corps en somme.

Crédit photo. Internet. Pixabay
Crédit photo. Internet. Pixabay

Je vois souvent les gens essayer tellement de choses, des potions, des recettes miracles, sans changer d’un iota leurs habitudes alimentaires et ils prient en espérant qu’un miracle s’opère. Arrêtons de nous laisser berner par la société de consommation. Notre corps est notre temple et on doit en prendre soin. Accepterais-tu de vivre dans une maison insalubre? Il en est de même pour ton corps. Il a besoin d’attention et de soins assez régulièrement.

Fais une démarche personnelle…

Pendant une semaine, note tout ce que tu vas manger, ensuite, fais un bilan de comment tu te sens à la fin de la semaine. As-tu été actif ou pas? Était-ce utile de manger certains aliments à certains moments de la journée et qu’est-ce que cela a eu comme impact sur toi?

Ne te lance dans aucun régime alimentaire sans avoir identifié dans tes comportements alimentaires ce qui ne va pas et qui devrait être ajusté.

Tu es unique, ton métabolisme et tes besoins nutritionnels aussi. Si tu veux avoir un mode de vie plus sain, c’est un chemin que tu dois commencer à parcourir à l’intérieur de toi. Tu dois prendre la décision de changer! Si tu essayes de faire comme X ou Y, tu n’y arriveras pas, car vous n’avez pas les mêmes objectifs, les mêmes besoins, le même mode de vie, etc.

Vous n’êtes pas colocataires dans ton corps!!!

Sois-encouragé et béni!

Une passionnée du Christ.


Image à la Une. Crédit photo. Internet. Pixabay
Rendez-vous sur Hellocoton !

J’encourage les femmes à s’épanouir humainement et spirituellement. Je les invite à prendre soin d’elles à travers toutes les dimensions de leur personne.
Ma passion c’est de les aider à entrer dans leur leadership féminin pour devenir des femmes chrétiennes authentiques et avoir de l’impact dans leur environnement.

2 Replies to “Je ne sais pas maigrir #17”

  1. Très instructif. Merci pour ces conseils.

    1. Je t’en prie ma belle.Au plaisir!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :