La louange VS l’adoration? #16

Hi ! 🙂

J’ai décidé d’écrire ces quelques mots pour répondre à une question qui m’a été posée, à savoir ; quelle est la différence entre la louange et l’adoration ? C’est une interrogation qui revient souvent, car il est vrai que nombreuses sont les personnes qui ont déjà du mal à intégrer ce qu’est la prière. Leur dire en plus qu’il y a différentes sortes de prières, c’est tout simplement les embrouiller, et je n’exagère pas quand je le dis.

Il faut déjà pour commencer, prendre conscience de la richesse des différentes formes de prière. Ma vision de la prière [à lire ici] et [là] peut aider à mieux comprendre pourquoi je parle de richesse. Ces différentes formes de prières ne sont autres que les différents modes de communication que nous utilisons pour interagir quotidiennement avec Dieu. Je ne suis pas partisane de l’opposition, mais plutôt de la complémentarité des deux formes de prière que sont la louange et l’adoration dont il est question ici. Alors, lorsqu’on me demande la différence entre les deux, j’ai souvent du mal à répondre du tic au tac parce que je ne veux surtout pas opposer ces deux formes de prière puisqu’elles se complètent, mais les gens ont tendance à malheureusement tomber dans l’opposition.

Crédit photo. Internet Pixabay
Crédit photo. Internet Pixabay

L’Église identifie, plusieurs formes de prière ; la bénédiction, l’adoration, la demande, l’intercession, l’action de grâces, la louange. (CEC, 1999, Pocket).

La louange

Louer c’est reconnaître la grandeur de Dieu, c’est reconnaître que Dieu est Dieu. Je suis évidemment consciente que dit ainsi, cela ne veut rien dire pour le commun des mortels, mais je vais essayer d’être plus explicite.

On loue Dieu, pour ce qu’il est, et au-delà de ce qu’il fait. Autrement dit, peu importe les circonstances, peu importe que l’on soit dans l’aridité ou dans l’abondance, on se doit, de reconnaître la grandeur de Dieu. Ce ne sont pas les circonstances qui nous font le louer, mais la capacité à accepter dans nos cœurs que Dieu reste Dieu au-delà de tout ce que nous pouvons connaître comme situations.

C’est l’Esprit de Dieu qui nous forme à la prière. Il se joint à notre esprit pour témoigner que nous sommes enfants de Dieu. Ainsi, par la louange, son Esprit rend témoignage à Jésus par qui nous glorifions le Père. C’est pour cette raison, qu’on ne cessera jamais de le dire, il faut passer du temps dans la présence du Seigneur.

« L’Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu » (Romains 8 ; 16)

L’adoration

L’adoration c’est la reconnaissance de notre état (condition) de créature devant Dieu (notre créateur). Dans l’attitude d’adoration, on reconnaît et on exalte la grandeur de Dieu et sa toute puissance en se prosternant devant celui qu’on reconnaît comme notre Roi.

Louer ou adorer ?

J’aimerais insister sur le fait que pour prier, il faut le vouloir, car la prière ne se résume pas au jaillissement spontané d’une pulsion extérieure. La prière s’apprend et s’enseigne dans la tradition de l’Église, par l’action de l’Esprit Saint. Bien évidemment, le jaillissement spontané existe puisqu’on l’expérimente assez souvent dans notre cheminement avec le Seigneur, à l’image des disciples à la Pentecôte lorsqu’ils recevaient l’Esprit de Dieu.

Notre prière doit par ailleurs s’accompagner de la lecture et la méditation de la Parole de Dieu, pour qu’il y ait véritablement un dialogue parce que, lorsque nous prions, nous nous adressons à Lui, et Lui il nous répond dans sa parole.

Crédit photo. Internet Pixabay
Crédit photo. Internet Pixabay

Différents langages pour prier : comment louer et/ou adorer ?

Au risque de me répéter, la prière étant communication avec Dieu, il est donc nécessaire de savoir quel langage utiliser pour prier en fonction de la situation de communication. Ici en l’occurrence, nous parlons des situations que sont la louange et l’adoration. Aucun langage n’est à proprement parlé identifié comme devant être utilisé dans telle situation précise. Ce qui importe surtout c’est de se sentir libre et alaise dans le choix de langage qu’on utilise pour communiquer dans telle situation donnée ou une autre.

Cela m’emmène à évoquer les attitudes de prières, très souvent utiles pour expliciter ou du moins pointer les particularités de chaque forme de prière. On répertorie entre autres; les paroles, mélodies, gestes, et iconographies.

Ainsi, la louange est souvent traduite par des paroles véhémentes et empreintes d’assurance, de même que les chants que l’on utilise en guise de louanges. C’est le cas notamment avec la prise de Jéricho (Josué 6; 1-16).

«La septième fois, les prêtres sonnèrent de la trompe et Josué dit au peuple: « Poussez le cri de guerre, car Yahvé vous a livré la ville! »» (Josué 6; 16)

L’adoration quant à elle se traduit par l’utilisation d’iconographies et de paroles. A distinguer de l’adoration du très Saint Sacrément, le Christ présent dans une hostie, où nous croyons véritablement que nous adorons le Christ par le mystère de la transsubstantiation.

Bien que tous les langages cités précédemment soient présents dans les différentes formes de prière (la bénédiction, l’adoration, la demande, l’intercession, l’action de grâces, la louange), certains sont prédominants dans une forme comme dans une autre.

Communément, qui dit louange, dit allégresse, et joie, alors que, qui dit adoration dit silence, méditation, contemplation. Au moins de cette façon, c’est un peu plus clair, même si j’ai néanmoins le sentiment que nous tombons dans une simplicité qui fait perdre à chaque forme de prière sa beauté et sa force.

Reste à chacun d’expérimenter chaque forme de prière dans sa vie de foi et d’en cueillir les différents fruits.

Sois-édifié et encouragé!

Une passionnée du Christ.


Image à la Une. Crédit photo. Internet Pixabay
Références bibliques. La Bible de Jérusalem, Cerf.
CEC (Catéchisme de l’Église Catholique)
Rendez-vous sur Hellocoton !

J’encourage les femmes à s’épanouir humainement et spirituellement. Je les invite à prendre soin d’elles à travers toutes les dimensions de leur personne.
Ma passion c’est de les aider à entrer dans leur leadership féminin pour devenir des femmes chrétiennes authentiques et avoir de l’impact dans leur environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :