Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La résurrection du Christ #11

Hello!

Après avoir attendu plusieurs semaines la sortie du film « La résurrection du Christ », en France, j’ai été un peu déçue le jour de la sortie officielle, le 4 mai dernier, de voir qu’il n’était pas projeté dans la plupart des cinémas dans ma ville. Comme toute personne sensée, j’ai pensée que je m’étais trompée sur la date de sortie du film parce qu’en regardant la programmation du cinéma où je vais d’habitude, « La résurrection du Christ » n’était pas à l’affiche 😮J’ai donc envoyé un message via la page de contact du cinéma et je leur ai demandé si c’était normal que le film ne soit pas à l’affiche ce jour-là puisque c’était le jour de la sortie officielle ? C’était un peu naïf de ma part, puisque je savais très bien de quoi il en retournait, mais j’avais besoin de me rassurer. Bien évidemment, je n’ai pas encore reçu de réponse à mon message jusqu’à ce jour. J’ai même pensée que je devais aller sur place pour rencontrer le responsable du cinéma et lui poser directement la question. Puis, j’ai finalement renoncé à cette idée, parce que le dimanche suivant la sortie du film, je suis allée le voir avec des amis de mon groupe de prière qui en avaient fait la proposition le samedi soir.

Vous vous en doutez certainement, le cinéma qui le diffusait, c’est celui qui fait des projections en VO. J’en étais un peu découragée 🙁 . Mais je me suis résolue au fait que ne pouvant avoir mieux, et ne pouvant attendre plus longtemps la sortie du DVD, puisque j’attendais déjà depuis plusieurs semaines la sortie du film, que ce ne serait pas si mal d’aller le voir en VOSTFR. C’est déjà mieux que de la pure VO, parce qu’à vrai dire, j’ai un anglais très approximatif et je ne voulais pas sortir de là en n’ayant pas compris  ¼ de tout le film.

La foi ne rapporte d’argent à l’industrie du cinéma !

La plupart des cinémas ont fait le choix de ne pas projeter le film parce que tout simplement, cela leur ferait perdre de l’argent. Il est donc question de cela ! Un choix purement et simplement économique. La foi ne suscite pas beaucoup d’engouement, même de la part des chrétiens eux-mêmes. Nous nous refusons la plupart du temps d’être de véritables acteurs dans la société, et nous nous cachons chez nous et dans les églises à vivre notre petite vie de foi tranquille et sans histoires parce que nous avons peur d’affronter le monde qui nous entoure. Moi je dis que c’est bien fait pour notre gueule. L’argent est comme un dieu que certains choisissent de servir, à juste titre peut-être. Alors nous n’allons pas nous plaindre lorsque ceux qui possèdent les cinémas décident au nom de la fidélité en leur dieu de ne pas diffuser un film susceptible de nous intéresser, et sûrement de nous nourrir avec les moyens dont nous disposons aujourd’hui, c’est-à-dire le cinéma, mis au service de la foi.  Il serait peut-être temps pour ces chrétiens qui se passionnent pour le cinéma  commencent à se frayer un chemin dans cette industrie pour s’en servir comme instrument d’évangélisation. Mon coup de gueule s’arrête là. Les torts sont partagés… Tout simplement !

404726.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Copyright 2016 Sony Pictures Releasing GmbH

Mon avis sur le film…

Pour en venir au film, j’ai vraiment adoré. J’ai lu certaines critiques sur internet, mais je ne suis pas du genre à me fier totalement aux critiques pour me faire une opinion. Au contraire, quelles soient positives ou négatives, elles suscitent toujours en moi le désir de me faire ma propre opinion, et par la suite ma propre critique. C’est donc avec beaucoup de joie que je suis allée voir ce film.

D’emblée, je voudrais déjà écarter toutes les questions théologiques autour de celui-ci. En plus je suis loin d’être théologienne, alors honnêtement je porte un autre regard sur « La résurrection du Christ » en tant que chrétienne. Je voudrais préciser également qu’il s’agit d’abord d’une fiction. Lorsque tu as intégré cela, alors il se peut que tu puisses l’apprécier comme telle. À part les écris bibliques, à l’heure actuelle, personne n’est en mesure de nous faire un récit exacte de ce qui s’est vraiment passé à cette période de la vie de Jésus. Étant donné que notre nature humaine aspire à voir, comprendre, toucher, etc., il est normal que chacun en fasse une lecture selon sa sensibilité. Donc je dirais tout simplement bravo au réalisateur et je lui tire mon chapeau pour ce récit.

Ce que j’ai notamment aimé, c’est que Jésus ne soit pas le personnage central du récit parce que, pour une personne qui s’est déjà tapée tous les films sur l’histoire de Jésus, et qui a déjà lu les évangiles, il n y a à priori aucune surprise de prévue lorsqu’elle va voir un film dont le titre assez explicite est : « La résurrection du Christ ». La fin est déjà connue, nous parlons de résurrection, alors aucune surprise n’est à prévoir. Cependant, j’ai aimé le fait d’être surprise par l’angle sous lequel l’histoire a été abordée. Ni Jésus, ni Marie, ne sont les personnages principaux de la fiction. C’est plutôt un tribun romain, dit puissant par le synopsis du film qui l’est. Nous avons ainsi un autre regard de l’histoire, loin évidemment de coller à la réalité. La réalité ? Mais qui peut s’enorgueillir de la connaître ? Sérieusement !

Le deuxième aspect qui m’a également touché, c’est la joie des disciples. On aurait dit qu’ils étaient amoureux de Jésus. Oui, c’est vraiment cela, amoureux ! Lorsqu’on rencontre le Christ, il transforme notre vie, et ce, de façon tout à fait radicale de sorte à pencher la balance du côté positif. Cela n’est pas de tout repos d’ailleurs puisque la vie chrétienne est un combat perpétuel entre notre homme charnel et notre homme spirituel. Mais je crois sincèrement que lorsqu’on a accepté le Christ comme Seigneur et Sauveur, on peut s’identifier à cette joie apparente des disciples parce qu’on l’expérimente souvent dans notre marche avec le Seigneur. J’avoue que je me suis même dit, mais c’est cela ! Pourquoi est-ce que je me laisse souvent voler ma joie par les circonstances ? Pourquoi est-ce que je laisse ce monde porter atteindre à mon espérance ? Nous devons cultiver la joie du Christ chaque jour de notre vie et nous dire que si nous l’avons accepté, nous avons déjà tout et nous pouvons tout à fait miser notre éternité sur Lui.

426473.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Copyright 2016 Sony Pictures Releasing GmbH

 

La troisième chose sur laquelle j’ai été interpellée dans cette fiction, c’est la douceur de Jésus. Je ne saurais vous décrire ce que j’ai pu ressentir et voir à travers cette interprétation différente en la personne de Jésus. Mais une chose est certaine, pour l’être humain que je suis, cela a fait du bien à mon homme charnel de contempler cette matérialisation de la douceur de Jésus, à travers laquelle on pouvait lire de l’amour, et une profonde humanité.

Enfin, quatrième et dernier aspect, la rencontre du tribun romain avec Jésus pour la première fois. Cette rencontre provoque un énorme bouleversement dans tout son être, dans ses convictions, ses croyances, etc. Il décide de le suivre en marchant à la suite des disciples sans trop savoir pourquoi d’ailleurs. Toutefois, si je m’en réfère à ma rencontre personnelle avec le Christ, et aux témoignages d’autres chrétiens au sujet de leur rencontre avec le Christ, je dirais que j’ai pu m’identifier au tribun et comprendre ce qu’il était entrain de vivre. La rencontre avec Jésus casse tous les codes, elle bouleverse, pousse au changement de la personne, au changement de mentalité. On s’attache désormais au bien, aux vertus de l’amour, et notre espérance devient plus grande que les choses de ce monde.

Voilà, je suis arrivée au terme de ce que j’avais envie de vous livrer au sujet de « La résurrection du Christ ». Je ne pense pas vous avoir SPOILER 🙂 . Les nombreuses critiques sur Internet s’en sont déjà chargées il me semble.

Je vous invite donc à aller le voir si vous en avez la possibilité. Sinon, attendez la sortie du DVD et/ou Blu-ray.  Regardez-le en groupe et discutez-en. C’est aussi un bon moyen de nous pousser à nous plonger et/ou replonger dans les évangiles pour faire connaissance avec la personne du Christ et appronfondir notre foi.

Soyez-bénis !

Une passionnée de Dieu .


Image à la Une. Copyright 2016 Sony Pictures Releasing GmbH

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’encourage les femmes à s’épanouir humainement et spirituellement. Je les invite à prendre soin d’elles à travers toutes les dimensions de leur personne.
Ma passion c’est de les aider à entrer dans leur leadership féminin pour devenir des femmes chrétiennes authentiques et avoir de l’impact dans leur environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :